En traînant sur Pinterest - donc comme les trois-quarts d'entre nous, en allant voir une image et en terminant 2h après sur totalement autre chose *truestory* -, mon regard a été attiré par les Buddha bowls (bols de Bouddha).

Il s'agit de magnifiques bols principalement végétariens qui marient des aliments cuits et crus. Il n'y a pas particulièrement de ligne de conduite mais plutôt une idée principale: mettre les légumes à l'honneur!


Comment faire son Buddha bowl?



1. Choisissez un bol un peu différent de d'habitude, plus grand, plus coloré.
2. Commencez avec une base de légumes verts, la plupart du temps, avec de la salade simplement.
3. Ajoutez tous les légumes et légumineuses qui vous font envie, qu'ils soient chauds ou froids... Osez le mélange! (Il est aussi possible d'y ajouter des céréales ou de la viande pour ceux qui le veulent.)
4. Parsemez le tout de graines ou de germes en tout genre.
5. Ajoutez-y une sauce au choix pour colorer votre repas.





Et voici mon premier essai ! 


Sur une base de salade de roquette et d'épinard, j'ai ajouté du riz méditerranéen, un burger de tofu, des tranches de concombres, des champignons et un demi avocat; le tout, saupoudré de graines de sésame et de lin avec un peu de vinaigre balsamique! J'aime le mélange des couleurs, des saveurs, la mise en avant de ce que la terre nous procure et la simplicité du plat. 

Et je peux vous l'affirmer.. 
Aucune sensation de faim possible après!




Cette année, j'ai décidé de m'offrir un cadeau de Noël, un cadeau de moi à moi!
D'ailleurs, ne dit-on pas qu'on n'est jamais mieux servi que par soi-même?

Mais ce cadeau est un peu particulier...



En effet, cette année, j'ai décidé de m'offrir du temps!
*mais qu'est-ce qu'elle nous chante celle-là*


Cela peut paraître fou mais quand je réfléchis à ce que je désire réellement, c'est une des seules choses qui me vient à l'esprit (bon j'ai aussi envie de 5000€ mais on ne peut pas tout avoir :p)


Ce temps, j'ai envie de me l'offrir de 3 manières différentes.


Premièrement, dans mes projets de vie.


Ces dernières années, je les ai passées à courir! 7 déménagements en 6 ans, 2 voitures, 1 emploi qui est passé de contrat de remplacement à un cdd à un cdi, l'adoption de 2 chats et j'en passe... Désormais, j'ai envie de me laisser le temps de profiter de la vie. Arrêter de courir après mes grands projets de vie: une maison, une plus grosse voiture, un bébé ou autre! J'avance vite dans la vie... Trop vite! Et finalement, je profite à peine de ce que j'ai.




Deuxièmement, dans mon quotidien.


De manière générale, je suis toujours submergée par 45 000 idées, des invitations à tout-va, des films à regarder, des séries en retard, des discussions Facebook, des snap à visualiser et au final... Je passe bcp de temps soit derrière des écrans soit à me dépêcher pour faire tout ce que j'ai envie de faire. Désormais, j'ai envie de prendre le temps de jouer avec mes chats, de me balader au calme encore plus que ce que je fais maintenant, de m'occuper de mes plantes, de prendre 3h au restaurant si j'en ai envie, de passer une matinée sous la couette à refaire le monde avec mon homme. J'ai envie de suivre un mode de vie beaucoup plus slow, quitte à laisser tomber 2-3 choses et cela me demande en partie de me déconnecter petit à petit.




Troisièmement, dans le travail que je fais sur moi.

 
J'ai envie de me laisser le temps de grandir, d'évoluer, de m'améliorer. Je suis assez impatiente et je veux que les choses avancent vite! Mais la vie ne se passe pas comme ça. Par exemple, en commençant le sport, j'ai eu envie de voir des résultats en quelques semaines... Autant dire: impossible! Du coup, je suis déçue, j'ai envie de passer à autre chose alors je change ma façon de faire et je m'éparpille vite. Le travail que j'effectue avec la psy est d'ailleurs extrêmement difficile à ce sujet puisque là pas le choix, je ne sais pas forcer mon avancement. Désormais, j'ai envie d'accepter que pour certaines choses, il me faut du temps.


Je pense que la vie m'a appris cette année que ma façon de vivre ne me convenait plus.
Trop de stress, trop d'obligations, trop peu de temps.
Ma vision du monde change et ce qui est sûr, c'est que je me rends compte
que ce qui compte n'est pas matériel finalement.

Passez de bonnes fêtes









Bonjour bonjour!


Parmi les choses que j'ai envie d'améliorer l'année prochaine, j'aimerais être
plus "eco-responsable" et « eco-consommateur »!



J'ai lu divers articles et différents modes de vie pour ne plus jeter que l’équivalent d'un bocal par mois ou encore limiter sa garde-robe! Mais sans vouloir rentrer dans des challenges aussi compliqués, j'aimerais simplement limiter mon empreinte environnementale et en grande partie au niveau de ma cuisine (un article sur le reste de mes projets au niveau de la maison suivra bientôt).

Alors oui, c'est vrai, comme j'ai pu lire à de nombreuses reprises, rouler en Hummer et ne pas jeter ses pelures de patates... Tout est une question de relativité! Mais un petit geste vaut toujours la peine je pense :)

Du coup, voilà quelques petites astuces que je compte bien mettre en place
dès l'année prochaine dans ma cuisine !

-        Ne plus utiliser d'aluminium ou de sachets en plastique pour mes tartines de midi mais bien des boîtes, comme à l'ancienne! Même si je le fais la plupart du temps, il m'arrive encore d'emballer à la va vite mon repas.

-       Tenter d'utiliser au maximum les pelures et autres déchets de légumes/fruits. Saviez-vous par exemple qu'il est possible de faire sécher la peau des oranges pour la mixer et en faire de la poudre utilisable pour des soins visage? Ou encore, que se masser le visage avec l'intérieur d'une peau d'avocat était très hydratant et régénérant? 

-       Continuer à faire pousser moi-même mes pousses de légumes et autres germes, mais aussi reprendre l'habitude d'avoir mes herbes en pot au lieu d'acheter par exemple 3 branches de menthe dans un emballage plastique...

-       Ne plus emballer chaque légume, chaque fruit dans un emballage plastique jetable lorsque je fais mes courses mais bien prendre un grand sac réutilisable ou une caisse en carton.

    -       Faire pousser au maximum les noyaux d'avocat, les feuilles d'ananas, les pépins de 
    fruits et j'en passe! Un moyen de se faire un joli coin plantes sans débourser un euro
    de plus!

    -     Manger encore plus de légumes frais que ce que l'on fait pour l'instant pour limiter
    au maximum les boîtes de conserves et autres emballages! J'ai redécouvert comme
    cela simplement le goût des vrais haricots verts <3

   -       Broyer les coquilles d'œuf et les utiliser pour enrichir la terre.


-       Utiliser mon Thermos chez Starbucks. Outre le fait que l'on reçoit une réduction sur le café en faisant cela, mine de rien, on évite un gobelet à chaque passage qui file à la poubelle moins de 5 min après.

-       Donner, amener au boulot ou proposer la nourriture dont je ne ferai rien et que j'ai tendance à vite mettre à la poubelle! Je ne dis pas ici de me débarrasser de mes crasses, loin de là! Mais il arrive souvent que lorsque l'on fait un gâteau à la maison par exemple, il reste une ou deux parts qui finalement restent là avant de finir à la poubelle vu nos horaires alors que cela pourrait faire le bonheur de mes collègues.

-       Prendre l'habitude d'utiliser des bocaux et autres bouteilles en verre. Et ainsi faire mon lait d'amande maison, mon jus de pommes ou mes bouteilles d'eau par exemple. Mais aussi acheter mes fruits secs en vrac comme il est possible de le faire dans certains Lidl.



-       Et pour finir... Utiliser ce qui reste dans le frigo même si c'est conceptuel! 2 tomates un peu molles, des restants de légumes, et hop une ratatouille! 2-3 patates douces qui commencent à ramollir et hop une petite purée! Quelques fruits abîmés et c'est parti pour une confiture maison. Sans manger quoi que ce soit de moisi (je ne parle pas de sacrifier sa santé non plus :p), j'ai tendance à ne pas me casser la tête et tout mettre à la poubelle au lieu de tenter une soupe, du pain perdu ou encore un tian de légumes! 


Je me doute que cela doit paraître bien petit à l’échelle mondiale mais ce n’est qu’un début. 
J’ai bien envie de voir ce qu’il est possible de faire et les économies qui peuvent en découler même si ce n’est pas le but premier.