vendredi 5 août 2016

Ces découvertes que j'ai faites en étant enceinte...


Ce n'est plus un secret pour personne, une mini-nous est en train de faire sa place au sein notre famille 
depuis plusieurs mois maintenant pour notre plus grand bonheur! 


On m'a dit avoir un début de grossesse cynique
J'ai plutôt envie de dire réaliste
Eh oui, pour beaucoup de choses: on ne m'avait pas prévenue! 
J'ai pu désormais mettre un pied dans le "monde secret des mamans" et je vais de découvertes en découvertes! 
Maintenant que j'en suis presque à la moitié, je me permets de donner mon avis!


Ce qu'on ne m'avait pas dit:

- une fois enceinte, ce sera visite chez le gynéco tous les mois! Cela peut paraître logique pour certaines mais pour moi, c'était une échographie aux 3 mois - 6 mois - 9 mois et basta! Que nenni! Une écho pour confirmer la grossesse, une écho de contrôle, une écho de premier trimestre, une écho de contrôle, une écho morphologique etc etc etc

- en parlant échographie, ne rêvez pas, les premières consultations se font en interne (comprenez les fesses à l'air avec une caméra dans le minou) et les suivantes, vous aurez quand même les fesses à l'air pour vérifier l'état de votre col. Pour l'effet vidéo avec la petite caméra mignonne sur le ventre... on repassera!

- la fameuse phrase "tu n'es pas immunisée tu ne peux rien manger alors? Ca va être difficile"! Eh bien, je ne suis immunisée contre rien du tout et je survis *pour du vrai* Il faut savoir que l'on est immunisée lorsqu'on a déjà attrapé la toxo (ou le cyto) dans sa vie. Si en 29 ans comme moi, vous êtes passée entre les mailles du filet, il ne faudrait pas de bol pour l'attraper maintenant! Sushis végétariens, fromages pasteurisés (ce qui est désormais le cas pour les 3/4), américain préparé végétarien... et hop! Rien ne manque! Le plus embêtant, finalement, ce sont les prises de sang chaque mois.

- "le premier trimestre c'est nausées, vomissements et vertiges" Eh bien moi qui suis pourtant très sensible de l'estomac... Rien de tout cela à part quelques nausées. Donc ce n'est pas un passage obligatoire. Non, ce qu'on ne m'avait pas dit, c'était: la fatigue! À toutes les mamans et femmes enceintes à qui j'en ai parlé, elles ne retiennent qu'une seule chose: la fatigue! Pour avoir une idée, imaginez-vous vous lever à 5h du matin après une gueule de bois... C'est l'effet H24. Mais promis, le corps s'adapte très bien. Il faut accepter ne pas savoir faire tout ce que l'on faisait avant et trouver de petits rituels pour compenser. Pour ma part, je me lève à 5h et rentre à 18h. Je me suis fait une organisation au top avec une sieste dans le train aller et retour, une sieste à 10h et une bonne heure de sommeil à midi. En prévenant mes collègues, il n'y a eu aucun soucis! Le meilleur dans tout ça? Le corps oublie! Je me souviens avoir parfois pesté en dormant 16h le samedi et en ayant perdu mon week-end... Mais cela me revient comme un loiiiiintain souvenir alors qu'il n'y a que quelques mois de cela.

- le terme "paresse intestinale" est une très jolie expression pour dire: constipation. Sur les sites, on lit partout "ne concerne que 15 à 20% des femmes"... soit je côtoie pile ces 15% soit c'est un peu plus que ça. Ce qui en soit, ne m'étonnerait pas quand on voit le bordel que bébé fait à l'intérieur niveau organes. Prévoyez de vivre une seconde vie dans vos toilettes!

- enceinte, on n'a AUCUN droit de se plaindre! J'ai été étonnée de voir que les gens autour ne veulent que la version "je vais biiiieeenn tout va bieeenn c'est que du bonheur!" Alors que non, parfois, t'en as marre, t'as chaud, t'es fatiguée, t'as la dalle... Mais ça, on n'écoutera pas! Enceinte, tu es heureuse et point! De toute façon "tu l'as voulu, tu l'as eu! Pense à toutes ces femmes qui ne savent pas en avoir" eeeuuhhh... A côté de cela, si vous êtes comme moi, une personne assez terre à terre, préparez-vous à être horripilée par des femmes en essai bébé à 20 ans qui passent leur vie à vérifier leur ovulation dès le premier cycle pour tomber enceinte. A croire qu'elles voudraient commander un bébé comme on commande une pizza...

- les jolies photos de babybump sur Instagram/Internet/Blog/Star sont PIRES que les photos style avant-après qui te font culpabiliser. Personnellement, c'est avec ça que j'ai eu le plus de mal. Mon ventre ne ressemblait à rien de tout ça, j'ai attrapé des hanches, des poignées d'amour, je me suis étalée telle une crêpe en fait (merci l'arrêt du sport) et pourtant je n'ai pris qu'1 kg jusqu'ici. La version "je mange sainement, je suis rayonnante, je fais du sport 4 fois par semaine et je me dore la pilule au soleil" existe, c'est vrai, mais c'est rare! La réalité: j'ai pleuré pour un sandwich au thon *true story*, j'ai eu la tronche de travers certains jours et question sport, parfois, j'étais juste contente d'avoir tenu le coup au boulot!

- "tu vas avoir des envies de femmes enceintes"... Apparemment, ce n'est pas si fréquent que ça. Mais pour ma part, je n'y ai pas échappé. Par contre, là où je m'imaginais suçotant un ravier de fraises avec amour et dégustant de la pastèque posée sur mon ventre, cela a plutôt donné un mix de pilons de poulet à 6h du matin, de cornichons à 16h avec un café et de ce fameux sandwich au thon, un samedi matin à 8h! Moins glamour d'un coup que ce à quoi je m'attendais...

- le corps et l'esprit s'habituent à cette grossesse. Un peu de positif quand même dans tout ce fatras de comédie. J'étais assez effrayée par l'idée d'avoir un bébé qui donne des coups (quel effet ça fait? Alien?), un ventre énorme (je vais me détester?), l'aimer (et si je ne m'y attachais pas?), l'assumer (et si on était de mauvais parents?), etc. Toutes les femmes enceintes vous le diront, après la joie de la découverte viennent quelques jours de gros questionnements à la limite de la panique! A tout cela, ma psy m'a dit une chose toute simple "Faites-vous confiance! Tout se fait petit à petit pour laisser à votre corps et votre esprit le temps de s'y habituer!" Et c'est vrai, j'ai pleuré de peur de ne pas m'y attacher puis j'ai dû aller aux urgences un jour pour une intoxication alimentaire... Je n'ai eu qu'une seule chose en tête "Est-ce que le bébé va bien?" J'aurais pu mourir à côté que ça m'était égal. C'était fichu, j'y étais déjà attachée comme à la prunelle de mes yeux! Pour les coups, c'est pareil! Cela commence par des petites bulles comme des bulles de champagne je trouve, puis par un/deux petits coups où on se retrouve étonnée, puis un peu plus fréquents à faire au papa "mais si mais si touche tu vas voir!" avant de pouvoir visualiser quelques mouvements. Vous apprenez à être maman comme le bébé apprend à vivre.

- "c'est une grosse épreuve pour votre couple". Eh bien pour l'instant, pas du tout (et là, je vais entendre des "attends qu'elle soit née" mais ça, on verra...). Je m'attendais à une vraie remise en question, des désapprobations, des idées différentes, des confrontations etc. Pas du tout. Notre couple est, je trouve, beaucoup plus fort qu'avant parce que pour la première fois en presque 4 ans de relation, j'ai besoin de lui. Besoin de lui pour parfois me masser le dos, me dire que je reste jolie, me rassurer sur le fait qu'on gère, me faire des câlins... Et mon homme est passé de "petit ami" à "futur papa génial" que j'admire d'autant plus. A deux dans l'inconnu, on s'est attaché encore plus fortement l'un à l'autre.

- "je suis enceinte, c'est que du bonheur, je vais l'annoncer à tout le monde" et là, je dis ATTENTION! notre gynéco nous a bien spécifié que jusqu'à 12 semaines, il reste 75% de chance de fausse couche! Celles-ci restent tabous alors qu'elles sont très fréquentes et que les gens tombent de haut. Je ne dis pas qu'il faut être négatif mais plutôt prendre les choses comme elles viennent. La nature sait ce qu'elle fait!

- vous allez devoir compter votre grossesse en semaines d'aménorrhées (dernier jour des dernières règles), en semaines de grossesse (début de la grossesse +- 2 semaines après), en jours, en trimestres, en mois... Sachez une chose: peu de monde s'en sort! C'est juste un gros bordel! Ce qui compte, c'est que votre gynéco compte en semaine d'aménorrhées (faut le savoir!)  Personnellement, j'ai compris le principe grosse modo mais je n'ose jamais m'avancer de trop quand je lis qu'une femme qui est sensée accouchée en même temps que moi est à la 20e semaine alors que j'en suis à la 19e...

- les femmes enceintes ont un langage codé: PDS = prise de sang, DPA = date prévue d'accouchement, SA = semaine d'aménorrhées (voir plus haut), SG = semaine de grossesse et j'en passe!

- la phrase que vous entendrez le plut souvent, ce sera "et tu vas allaiter?" Sans rentrer dans la polémique, mes seins n'avaient jamais eu autant de succès que depuis ce moment où du lait est sensé en sortir!


Je pourrais encore vous dire mille choses sur le sujet 
parce que c'est un monde totalement nouveau qui s'ouvre à moi
mais je n'ai qu'un tout petit quelque chose à dire pour finaliser cet article: 

Vous allez vous y attacher plus que tout au monde, même si comme moi, vous êtes une personne assez indépendante et avec un fort caractère. Je suis amoureuse de ma fille et de mon homme dans son rôle de papa. J'ai pleuré à presque chaque échographie et plus j'en apprends sur elle et plus j'ai envie de pouvoir enfin la voir en vrai! Ce n'est pas comique tous les jours mais vous allez vite oublier ces désagréments à chaque échographie, chaque petit coup, chaque nouvelle information que vous allez avoir sur votre bébé.



2 commentaires:

  1. Oh ben moi je débarque je ne savais pas lol, et ben félicitations :) je vous souhaite tout le bonheur du monde pour le futur :)

    RépondreSupprimer
  2. Merci de partager votre expérience.. Félicitation

    RépondreSupprimer