jeudi 6 avril 2017

Mon bébé est hypertonique... et alors?



Voici un article qui me touche beaucoup. 

Cela fait un moment que j'avais envie de le rédiger mais que je ne savais pas comment le tourner, je ne savais pas si j'allais être comprise, si je n'allais pas passer pour une prétentieuse à dire 
"mon bébé est plus évolué que les autres", etc. 
Puis finalement, un simple rdv avec notre sage-femme et tout s'est éclairé.


Je tiens à préciser qu'il s'agit ici de mon avis, de ma vision des choses et des conseils qui m'ont été donnés par des personnes de confiance mais qu'en aucun cas, je ne suis médecin. Chaque enfant est différent, ce que je décrirai ici ne correspondra donc peut-être absolument pas à un autre bébé hypertonique.


Depuis que Lily est arrivée parmi nous, elle est très (très) nerveuse. Le pédiatre nous sort le mot "hypertonique". Pour moi, c'est juste un bébé qui est bien musclé et bouge beaucoup. Je ne me renseigne alors pas plus sur le sujet.

Puis petit à petit, j'entends à nouveau ce mot dans la bouche d'autres pédiatres, l'ostéopathe nous dit qu'il faut la tourner vers le monde extérieur parce qu'elle est très nerveuse, les amis nous disent qu'elle est vraiment surexcitée.

J'écoute, j'enregistre et petit à petit, j'ai commencé à me demander si elle n'était pas "différente" des autres. Je vois des bébés calmes autour de moi, des bébés qui ne bougent pas beaucoup chez la gardienne alors que la nôtre pédale à en faire presque tomber son transat...

Je me suis demandée si elle avait un environnement apaisant, si je ne lui transmettais pas mon stress/manque de calme, si je faisais quelque chose de mal. J'ai d'ailleurs commencé à culpabiliser parce qu'à l'extérieur, c'était très mal vu. Bah oui, un enfant qui pédale, bouge, crie (voire hurle), s'impatiente, pique des colères, c'est un bébé "qu'il faut laisser pleurer", "qui fait des caprices", "qui nous tient tête". Comme si, à 3 mois, elle était déjà mal éduquée *lèvelesyeuxauciel*.

Pourtant, mon instinct de maman me dit que non, 
ma fille de 3 mois n'est pas du tout en train de faire un caprice.
Alors quoi?



On a donc reposé la question au pédiatre qui nous a dit qu'elle n'avait aucun souci spécifique mais qu'en effet, elle était hypertonique. Encore ce mot.

En faisant quelques recherches, j'ai découvert que l'hypertonie pour les bébés est simplement une façon fourre-tout de dire: bien éveillé avec une jolie force musculaire. Il y a de véritables hypertoniques, qui eux, sont à surveiller puisque certaines raideurs des muscles peuvent les empêcher d'évoluer. Puis il y a les autres, comme Lily, qui sont juste en super-méga-forme!

Par quoi cela se traduit-il?

Depuis toute petite, Lily a les yeux grands ouverts, elle bouge presque non stop, n'aime pas faire de siestes la journée et du coup, s'écroule la nuit et dort de 12 à 16 h. Elle pleure beaucoup, s'impatiente, se saisit très vite, ouvre ses yeux en grand quand on a le malheur d'allumer la tv face à elle.

L'exemple le plus flagrant de son éveil, c'est la manière dont elle prend ses biberons: vite, très vite puis s'arrête, pleure et là, il faut qu'on la bouge pour qu'elle regarde autre chose. Mlle s'ennuie.

A côté de cela, elle tient sa tête depuis ses 6 semaines, tient presque assise seule à 3 mois, adore être mise debout et pousser sur ses petits pieds. Elle attrape les cheveux depuis ses 1 mois, tient un objet en main depuis ses 2 mois et demi et l'attrape d'elle-même depuis ses 3 mois. Autant dire qu'elle a de l'avance sur tout.

Et après?

Je voyais cela comme une difficulté mais cela ne me plaisait pas de voir les choses de cette manière. Je trouve cela en réalité passionnant, amusant! Mais seulement, que peut-on faire pour que bébé s'épanouisse dans ces conditions? Et là, la sage-femme, ancienne gardienne et instit maternelle m'a éclairée et rassurée.

Tout d'abord, exit les parcs et transats fixes. Cela ne sert à rien. Bébé s'ennuie, bébé s'énerve, bébé est enfermé et le vit mal. Tant pis, ce sera des achats inutiles.
C'est également le cas pour les câlins. Ce n'est pas qu'ils n'en veulent pas mais ils le vivent comme un moment où ils sont bloqués et cela ne les intéresse tout simplement pas pour l'instant.
Cela s'applique aussi aux bains et aux sorties. Les tenir pour leur donner le bain va les énerver au possible, on tente les baignoires où ils savent s'asseoir ou le bain libre. Pour les sorties,il ne faut pas hésiter à les sortir de leur maxicosi, leur faire voir les choses, les asseoir sur les genoux à table. Ils seront finalement beaucoup plus calmes de cette façon.

Il faut accepter également cette avancée pour les jeux, sortir des doudous pour tout petits et partir directement vers des jouets pour plus grands. Ici, on attaque les jouets pour 6 mois pour son plus grand bonheur. On change les textures, on joue sur les matières, les jouets qui font du bruit où les trucs qu'elle peut jeter.

D'ailleurs, elle nous a conseillé de lui créer un grand espace de jeu au sol, comme à la crèche, avec beaucoup de jouets où elle peut changer rapidement d'occupation puisque ce sont des bébés qui s'ennuient très vite, quitte à refaire le tour 30 min après.

Ensuite, il est ridicule de les infantiliser avec des "agagagah on va mettre le petit t-shirt puis on va aller boire un bon gros bibi". Expliquer ce qu'on fait et comment on le fait les intéresse déjà. Par exemple, je lui montre comment je fais le biberon et je lui explique. En soi, elle ne comprend pas mais elle regarde, elle s'intéresse et du coup, se calme (oui oui à 3 mois déjà...). Pareil lorsque je l'habille. Je lui dit que là, il faut qu'elle pousse sur ses pieds pour rentrer dans son pantalon. Je ne pense pas qu'elle comprenne mes mots mais elle le sait, et le fait toute seule désormais quand j'attrape ses orteils. Ça la fait rire!

Et pour finir, il faut leur montrer les choses parce qu'ils enregistrent vite. Les "areuh" elle les a appris après avoir moi-même articulé les voyelles pendant 2-3 jours. Je lui ai également montré comment faire des "brrrrrr" avec sa bouche et en une journée, c'était acquis (bon, ça, c'était pas super intelligent j'avoue mais c'est comique!). Pareil pour le fait de se retourner, lui montrer plusieurs fois va l'intriguer beaucoup plus qu'un enfant "normal" et elle le reproduira dans les 5 minutes qui suivent.

MAIS...

Après discussion avec ma sage-femme, elle m'a confirmé qu'on commettait une erreur en la tenant assise ou debout. Pourquoi? Parce que ces enfants s'ennuient quand ils sont couchés. Il est donc normal qu'une fois qu'ils ont découvert qu'ils peuvent être debout, cela les amuse énormément. On se retrouve donc avec un bébé qui chouine quand on le remet en position couchée parce que c'est moins intéressant. Et vous voilà, les bras coincés à tenir bébé pendant des heures debout.

En soi, rien de bien grave si on a de la patience.


Seulement, à force, bébé ne va pas apprendre à se retourner et à se débrouiller mais plutôt à chouiner pour qu'on le mette dans cette position. Il ne va donc pas acquérir les positions de base et passer du couché à je me retourne à je m'assis puis me lève. Il saura gérer son équilibre en position assise, sa force en position debout et comprendra comment se retourner mais ne le fera pas. Il est important de les laisser dans des positions que l'enfant maîtrise pour éviter qu'il ne s'éparpille.

Cela ne nous empêche pas de lui montrer comment faire et ainsi la stimuler. Le but ici n'est pas de la remettre sur le dos, la laisser chouiner et attendre que ça passe. Non, non! Mais plutôt de ne pas réagir directement en la mettant debout quand elle rouspète.


A savoir...

Que les enfants hypertoniques sont extrêmement fatigants quand ils sont petits car dépendant de nous à 100%. On m'a confirmé que les 6 premiers mois sont les plus difficiles puisqu'ils demandent beaucoup d'attention, ils s’ennuient vite, bougent beaucoup mais ne savent rien faire (ou presque). Donc si vous vous sentez plus épuisés que d'autres mamans, on va dire que c'est normal ^^ 

Par la suite, par contre, ils acquièrent une très grande indépendance. Une petite histoire de karma qui fera qu'ils s'occuperont très vite seuls et se débrouilleront aussi sans soucis.

Il faut également faire attention au fait que ces bébés font preuve du coup d'une très grande sensibilité aux bruits, aux endroits où ils se trouvent etc. Là où l'on pourrait penser qu'ils sont costauds pour tout, ce n'est pas particulièrement le cas. Ils seront nerveux mais aussi fragiles que n'importe quel autre bébé à la luminosité, à l'endroit où ils dorment, à l'heure des siestes etc. Les massages sont bien évidemment les bienvenues pour ces enfants qui aiment découvrir leur corps et se détendre. Moment câlin assuré pour remplacer les bras!

Le plus important d'après moi, c'est tout simplement de ne pas voir cette hypertonicité comme une malédiction ou une difficulté. S'énerver sur eux ne sert à rien, les laisser pleurer pour les laisser pleurer ne va faire qu'énerver ces bébés qui ne vont absolument rien comprendre au manque de réponse à leur frustration, les caprices demandent un marchandage qu'ils ne connaissent pas. Aucune méchanceté ou manipulation n'est présente chez les bébés hypertoniques.
Pour moi, il faut les voir comme des bébés plein de vie, qui disent déjà à leur façon ce qu'ils pensent, qui réagissent vite, qui veulent découvrir le monde. En soi, un bébé hypertonique est très beau puisqu'il vit tout à 2000%.

La société actuelle préfère les bébés-poupée, facile à déplacer et facile à vivre dans le train-train quotidien. Mais laissez-les dans un transat, un an plus tard ils y seront toujours.

Un bébé hypertonique aura déjà découvert de nombreuses merveilles pendant ce temps-là...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire