Minimalisme en cours


Après le reportage sur le minimalisme dont je vous avais parlé dans un article plus ancien, j'ai énormément réfléchi aux excès de ma vie, à ce qui était inutile, me causait du stress ou encore me demandait beaucoup de temps pour très peu de choses (je ne suis pas du tout en pleine phase de changement personnel haha).

Je me suis ainsi rendue compte que parfois, je passais des heures sur Facebook à parler et commenter des photos de personnes que je ne vois jamais tout en pestant de ne pas avoir de temps pour les gens que j'aime: mais aussi de faire des photos pour Instagram tout en râlant de ne pas réussir à passer une soirée à dessiner ou réaliser un DIY qui me tente.


Eh oui, le minimalisme n'est pas "que" matériel. 
Minimalisme informatique

J'ai décidé de m'attaquer à mon utilisation d'Internet le jour où mon opérateur m'a téléphoné pour me proposer de m'offrir gratuitement des giga en plus parce que je dépassais mon forfait chaque mois... à cela j'ai répondu non. Comme une sorte de déclic, je me suis rendue compte que je n'avais pas envie de passer plus de temps sur Internet que ce que je faisais déjà! Mon forfait est largement suffisant! C'est mon utilisation qui est incorrecte.

1er point: exit Internet pendant les sorties, les trajets en train, les trajets en voiture. Eh oui, mon compte Instagram peut paraître ch**** à mourir, seulement c'est quand je sors et que je fais quelque chose de chouette que je lâche mon gsm. Ras-le-bol d'immortaliser tout ce qu'on fait pour qui? pour quoi? Avoir des photos qu'on ne regardera plus jamais? Exposer son bonheur pour se prouver que c'en est bien un? Demander l'approbation de 5000 personnes pour se dire qu'on est cool ou pas?
Pareil pour les trajets en voiture/train. En voiture, je profite de l'homme pour discuter. Eh oui, avec un bébé, pas toujours facile d'être juste à 2 et de parler de tout et de rien. Dans la voiture, Lily dort alors c'est un peu notre moment à nous. Dans le train pour le boulot, je profite désormais de ces 45 min pour écrire un article de blog, colorier, lire, dessiner. Moi qui manque terriblement de temps, j'ai en ma possession 2x45 min de temps libre! Du luxe pour une jeune maman! 

2e point: gros tri sur Facebook et Instagram. J'avais déjà réalisé un énorme tri sur Facebook. Exit les 700 amis qu'on a croisé un jour, qu'on ne connaît pas vraiment et dont on s'en fiche un peu en fait. Je suis repassée à une centaine d'amis. Encore un peu trop à mon goût puisqu'il me reste 2-3 personnes avec qui je ne parle jamais mais pour le reste, il s'agit de vraies personnes avec qui j'ai des contacts. Cela m'évite de m'occuper de la vie de gens qui ne m'apportent rien et me permet d'avoir plus de contacts avec les gens proches. 

Pareil pour Instagram. Bye bye les 400 abonnements et les 6000 abonnés. C'est bien, c'est classe, ça fait peut-être cool. Soyons francs, ça n'a aucun intérêt. Vous imaginez 6000 personnes qui regardent votre bébé sans rien dire juste pour la regarder? Un peu glauque non? Cela me demandait de parler à beaucoup de gens sans pouvoir y prendre le temps, me déprimait un peu de savoir que sur 6000 personnes, seulement 150 likaient me photos (l'impression que cela n'intéresse personne en réalité) et m'empêchaient de vraiment apprendre qqch ou voir de jolis comptes.

Minimalisme alimentaire

Cela peut paraître fou mais j'ai dit au revoir aux achats de nourriture en conséquence, "au cas où", "parce que je ne connais pas", "au pire on congèlera". 
Et vous savez quoi? On fait presque 150€ d'économies par mois en allant manger plus souvent dehors! Fou non? On avait toujours en quantité des paquets de riz/pâtes/farine comme si on risquait une 3e guerre mondiale, des légumes avec des recettes en tête que je ne faisais jamais et qui finissaient à la poubelle! Ce n'est pas du "zéro déchet" ou autre mouvement, juste un peu de logique!

Minimalisme social 

Eh oui. Même à ce niveau-là, j'ai enlevé le superflu. Au revoir les contacts distants que j'ai, qui se plaignent de ne jamais nous voir et qui ne se déplacent jamais. C'est le type de relation toxique avec cette sensation de ne jamais savoir faire assez, de décevoir et de tracas dans un coin de la tête avec un "Rho il faudrait vraiment qu'on trouve le temps d'aller les voir". Cela peut paraître horrible mais les amitiés en demi-teinte "je vous vois quand je m'ennuie", ou "je ne vous dis rien sur ma vie, j'essaye de garder juste une vie sociale"... très bof pour moi. J'ai passé du temps avec des gens qui ne prennent même plus de nouvelles au détriment d'autres qui, avec du recul, me manquent réellement. Question d'habitude surement, de peur de changement. En tout cas, sans en vouloir à personne ou que sais-je, j'ai simplement décidé de ne plus me tracasser de ces personnes-là. J'ai listé les gens importants dans ma vie, ils passent avant tout. Point. 

Minimalisme matériel 

Parce que oui, je m'y suis attelée aussi. C'est clair que j'achète toujours 45 000 choses pour Lily mais plus du tout de la même manière. Je n'achète plus de peluches/jouets sans intérêts et encore moins une Xième robe.
Désormais, je regarde exactement ce dont elle a besoin et je le prends, ni plus, ni moins. Alors, c'est vrai, elle n'a peut-être pas besoin de 15 tenues pour l'automne mais pour moi, c'est un bon compromis par rapport à ce que je pourrais lui acheter.

A mon niveau, j'ai décidé de stopper les achats de vêtements sans intérêt et surtout de gadgets/déco. Je suis du style à accumuler beaucoup de petites choses, à me lancer dans un projet puis a tout arrêté et tout est là. Pareil pour les vêtements que je trouve "superbes" sur le moment puis que je zappe totalement pendant 6 mois. Ici, j'ai fait l'achat de quelques pièces indémodables comme un veston de costume, des All Stars blanches, des jeans bleu-gris-noir et quelques hauts. Besoin de rien de plus.

Oh je me doute qu'avec tout cela, ma vie n'a rien de passionnant (j'assume!) mais en enlevant le superflu, je me rends compte petit à petit de ce qui compte vraiment pour moi, de ce à quoi je veux passer mon temps et je retrouve un peu mes premiers amours comme la cuisine, le run, ma fille. Cela m'enlève tellement de stress dans la vie pour l'instant que je pense sincèrement avoir trouvé la bonne voie.


1 commentaire:

  1. Je te conseille vraiment la lecture de «la magie du rangement» de Marie Kondo, une autre façon de revoir son intérieur et par extension sa vie, cela tend vers une vie plus minimaliste, forcément!

    RépondreSupprimer