Whole 30: qu'est-ce donc? pourquoi? quel déclic?


Voilà, je vous avoue tout: j'ai commencé un Whole 30.


Késako?

Je parie que vous connaissez tous le régime paléo. Il s'agit (en résumant très très fort) d'un régime qui se base sur l'alimentation "paléolithique", celle de nos ancêtres. Exit donc les aliments transformés, les mélanges, les sauces, le sucre, les boissons pétillantes sucrées, etc.

Un Whole 30 est une "réinitialisation nutritionnelle du corps qui a pour but de changer la façon dont on mange en 30 jours"; une sorte de régime paléo poussé à son extrême pendant un mois, un véritable challenge

En effet, la plus grosse différence entre le régime paléo et ce fameux Whole 30, c'est que toute forme de sucre est proscrite comme le miel ou le sirop d'agave (autorisé dans le régime paléo) mais également toute forme de graine comme le riz (autorisé également dans le régime paleo).

Ce régime permettrait de "mettre fin aux habitudes et fringales malsaines, restaurer un métabolisme sain, guérir les voies digestives et rééquilibrer le système immunitaire".

Pour permettre de si belles choses, il y a beaucoup de privations. Aucun sucre, aucun produit transformé, pas de beurre, de crème, de riz, de pain, de lentilles, de céréales (même sans gluten), d'alcool, certaines graines et j'en passe. On revient à une alimentation simple, basique.

Ah oui, et histoire de corser le tout : on ne recrée pas de repas-plaisir avec des aliments autorisés (comme les pancakes faits avec des œufs et de la banane). Le but ici est de se détacher des repas-récompenses. 

Attention! Je tiens à préciser qu'ici il ne s'agit pas d'un régime pour perdre du poids mais bien pour relancer son corps sur une bonne base. Une perte de poids est souvent lié puisqu'on arrête la malbouffe, cependant vu qu'il n'y a aucune restriction de quantité (sauf pour les fruits), cela peut ne rien modifier au poids. Par curiosité, je me suis pesée avant. Il est interdit de se peser pendant, alors on verra après ces fameux 30 jours.

Pourquoi me lancer là-dedans?

Il y a plusieurs raisons à ce choix.

Premièrement, psychologiquement parlant, j'ai besoin de penser à moi. J'ai besoin d'avoir une alimentation que je désire en passant au-dessus du regard des autres. Un pur challenge pour ma part parce que je fais toujours passer tout le monde avant moi.

Deuxièmement, le fait de voir des aliments de régime, de voir passer des shake sur Instagram, de savoir qu'il y a même du sucre dans le sel, tout cela me dégoûte. Il y a des personnes végétariennes parce que cela les dégoûte de manger des animaux. Moi cela me dégoûte de manger des E-qqch sans savoir ce dont il s'agit, de manger du jambon avec seulement un pourcentage de viande et le reste de saletés, de découvrir que même dans mon curry en poudre il y a je ne sais quoi,...



Troisièmement, je stagne énormément niveau sport en grande partie à cause de mon alimentation. Je pèse plus lourd qu'avant et courir me fait vite mal aux genoux, je suis vite essoufflée et cela commence à fortement me démotiver. Hors de question d'arrêter le sport alors il faut que je fasse quelque chose sur mon alimentation.

Quatrièmement, en une semaine de rentrée scolaire, j'ai déjà attrapé un début de rhume, j'ai une allergie au visage à je ne sais quoi et des douleurs de plus en plus fortes dans les articulations. Je suis anti-médicaments et je reste persuadée que alimentation peut tout changer.

Le déclic?

Il y en a eu deux pour ma part.

Le premier déclic est simple : Il y a plusieurs mois, enceinte avec le diabète gestationnel, j'ai droit à une nutritionniste. Diminution des sucres obligatoire, je me retrouve à limiter mon miel que j'adore. Par contre, j'ai droit à un coca-light par jour. WTF? Pas de sucre mais de la caféine, des produits cracras etc pour mon bébé.

Le pire? C'est que je l'ai fait parce que dans ma tête quand je rêvais de sucre, je me repassais en boucle le fait que j'avais droit à ce coca-light et me voila 9 mois après l'accouchement à continuer à boire 2-3 cannettes (voire plus) par semaine. Me voilà droguée.

Le second a été décisif : ma fille désire de plus en plus manger ce que l'on mange et je me suis rendue compte à plusieurs reprises que je ne lui donnerais pas un petit bout de mon repas... pour son bien. Fou de penser à son bien-être à elle et d'amoindrir mon bien-être à moi.

En cuisinant pour elle, j'ai regardé 2-3 étiquettes et mon dieu, l'horreur! J'aimerais vous écrire un article sur les ingrédients-aliments qui m'ont le plus choqué parce que c'est terrifiant!

Dans un premier temps, je m'engage à vous décrire semaine par semaine les effets de ve fameux Whole 30. Les "phases" sont clairement décrites sur le site et il n'a pas fallu 24h pour que j'en ressente déjà les effets!





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire