Whole 30... Jour 16 à 20: tout se met en place... ou pas


Seizième jour

Le fait de savoir que j'ai perdu du poids m'a reboosté mais je comprends mieux pourquoi on déconseille de se peser pendant ce challenge...

En effet, il n'y a pas de limite de quantité et me voilà à faire attention à ce que je mange pour booster ma perte de poids alors qu'à la base, ce challenge me tentait surtout pour son côté "sain" et je ne m'étais pas attendue à une grand chose niveau poids.
Me voilà donc à batailler pour savoir si je mange à ma faim ou dans ce but de perte de poids. Mon dieu, quand est-ce que ce côté psychologique va s'arrêter? Un véritable combat. Avec mon rhume en plus et mon frigo vide, je grignote des amandes, je ne mange pas à ma faim, je tourne en rond. 

À côté de ça, j'ai l'impression d'avoir l'esprit étonnement clair. Je réfléchis beaucoup à ce que je fais dans la vie de manière générale et me rends compte que ce poids en moins ne me rend pas particulièrement plus heureuse. C'est fou pour moi qui fais régime depuis des années. 

Je décide de ne plus me peser après la fin de ce challenge. Je compte le faire pendant mes 30 jours pour pouvoir quantifier les résultats. Mais après, je range cette balance au placard! Elle a beaucoup trop d'effet sur moi!
Dix-septième jour

Journée de télétravail, journée de gros gros rhume. Ma pharyngite a empiré, je ne sais plus parler. Je n'ai pas envie de craquer mais je regarde sur Internet comment réagir quand on est malade pendant un Whole30: pour faire simple, ils conseillent d'arrêter. En effet, la maladie perturbe totalement l'équilibre qui était en train de se mettre en place donc les effets sont plus qu'amoindris. Je déprime vraiment là. Moi qui trouvais un rythme, qui voyais des résultats, me voilà tremblante, fatiguée, incapable de faire mon sport...

Je décide tout de même de continuer même si je risque de reprendre le poids perdu. Tant pis. Là, j'ai réellement envie de nourriture-confort. Banane au matin avec un jus d'orange (prout pour cette histoire de jus d'orange même si oui, c'est un bon shout de sucre que je me fais au matin là du coup), purée de pommes de terre et haché/tomates le soir. Je mange plus que de raison, je m'en veux et j'appréhende de retomber dans un mauvais système.

Dix-huitième jour

Retour au boulot, je suis à deux doigts de mourir. Banane au matin, le restant du purée/haché d'hier en lunchbox et je m'enfile presque 150g de noix de cajou que je grignote. Qu'est-ce qui m'arrive? Pourtant je tiens ce régime! J'ai l'impression que de m'être pesée a tout déboussolé en réalité. Je repense à mon poids, mon corps et non plus à ma santé, qui elle est totalement partie en cacahuète.

Mon dieu, cette balance c'est le mal en fait!

Je ne veux plus me peser. Je veux même (si possible) détacher mon regard de mon corps et reprendre un oeil bienveillant sur ma personne. Presque 10 jours de souffrance physique pour enchainer presque 10 jours de souffrance psychologique alors que tout cela est sensé m'apporter du positif.

Tut tut tut.  C'est fini. Je reste persuadée qu'on sait changer notre point de vue en le décidant, et là, je le décide!

Dix-neuvième jour

 Un jour de congé! Parfait! Je me repose et je pars me faire plaisir avec Lily en faisant quelques magasins! 

La bonne humeur est là, je trouve plein de jolies choses, je discute avec 2-3 copines, Lily me fait une jolie sieste et je me fais une Top assiette avocat-thon-œuf. Je vais le tenir ce challenge!
J'accompagne l'homme faire 2-3 trucs ensuite et là, changement d'humeur total! J'ai des sueurs froides, tout m'énerve, je suis hyper négative... me voilà avec mes ragnagnas. C'est pas vrai! Encore qqch à devoir gérer!!!

Je me fais un steak haché, quelques légumes et je me répète que je vais y arriver! Je VEUX y arriver! 

Vingtième jour 

20 jours que je tiens le coup! Avec ses hauts, ses bas. J'en tire une petite fierté. D'habitude j'aurais deja laissé tomber depuis longtemps! 

Mes repas sont vite faits et vite pris, je choisis de plus en plus vite mes aliments, je suis moins tentée dans les magasins, ma peau est plus belle, mes cheveux moins gras et je me trouve beaucoup moins négative, plus posée (malgré ce que vous lisez, le reste de ma vie se passe  vraiment bien en fait). 

Je suis en télétravail, j'enchaîne gardienne-boulot-ménage. D'habitude, je stress pour le boulot que je suis en train de faire à l'heure actuelle. Chaque année c'est la même histoire parce que la moindre erreur porte à conséquence. Là, je suis plus relax. Mon ménage est vite fait et j'ai même énormément de patience avec Lily le soir. Je pense que tout est lié au fait que je ne me fais plus de "shoot" de sucre avec un effet yoyo.

Un steak haché, une poêlée d'aubergines-pommes de terre-oignon que je mange avec Lily (un des plus gros avantages puisqu'elle mange désormais ce qu'on mange) et je peux commencer le décompte des 10 derniers jours dès demain!

1 commentaire: